Home » News » LDC Chair Statements » LDC Group closing statement at SB58

LDC Group closing statement at SB58

Date: 15 June 2023

PROJET DE DÉCLARATION FINALE DU SÉNÉGAL AU NOM DU GROUPE DES PMA À LA SÉANCE PLÉNIÈRE DE CLÔTURE DES SBs

(English version below)

Présidents, distingués délégués et collègues,

  1. Le Sénégal a le privilège de faire cette déclaration au nom des 46 pays les moins avancés. Permettez-moi tout d’abord de m’associer aux déclarations du G77 et de la Chine, de l’Alliance des Petits Etats Insulaires et du Groupe Africain. Messieurs les Présidents, Je vous remercie pour le travail acharné, le dévouement et l’engagement dont vous avez fait preuve tout au long de cet événement ;
  2. Nous avons, durant ces deux dernières semaines travaillé ensemble de manière constructive ; nous apprécions les efforts continus des Parties à cet égard. Nous restons, cependant, très préoccupés par le fait que nos discussions ne sont pas à la hauteur de l’urgence de la crise climatique.
  3. Dans nos pays, nous sommes, chaque jour, confrontés aux impacts du changement climatique qui continuent de s’aggraver à chaque fraction de degré de réchauffement. La crise climatique ne nous attend pas, et elle ne sera pas traitée avec de simples conclusions procédurales. Une action et un soutien coopératifs sont nécessaires en toute urgence. Il y a beaucoup de travail à faire avant la COP 28, pour garantir une réussite à Dubaï

Permettez-moi de souligner, Monsieur le Président, certains importants points de conclusion pour notre groupe :

Sur le bilan mondial,

  1. Le Bilan mondial revêt une grande importance pour nous car il offre l’occasion d’évaluer les progrès réalisés en vue de l’atteinte de l’objectif de température à 1,5 °C. Nous exprimons notre appréciation pour les efforts du Comité de haut niveau et saluons la convocation du Sommet sur l’ambition climatique du Secrétaire général. Nous attendons avec impatience un engagement actif de haut niveau pour maintenir l’élan en vue de renforcer l’ambition climatique et de promouvoir une mise en œuvre efficace.

S’agissant des pertes et préjudices,

  1. Nous avons eu l’opportunité dans le cadre du Dialogue de Glasgow, de discuter de la manière dont le fonds pour les pertes et préjudices ainsi que les modalités de financement, en vue d’informer le travail du Comité de transition et nous faire progresser vers un fonds pleinement opérationnel à la COP28.
  2. Le fonds pour les pertes et préjudices doit être alimenté pour fournir rapidement des ressources financières additionnelles, sous forme de subventions à nos communautés vulnérables qui sont de plus en plus touchées par des événements météorologiques extrêmes et à évolution lente.
  3. Sur le réseau de Santiago, nous apprécions le travail que les Parties ont fourni pour sélectionner un hôte. Il est regrettable que malgré tous nos efforts sous le leadership du Président du Groupe G77 et de la Chine, nous n’ayons pas pu parvenir à un consensus. Nous tenons à remercier toutes les organisations candidates pour leurs pertinentes offres.
  4. Le Groupe des PMA reste déterminé à avoir un hôte sélectionné, un Conseil consultatif en place et le Réseau de Santiago opérationnel dans les meilleurs délais.
  5. Nous demandons à toutes les Parties de travailler ensemble sur le projet de texte afin que nous puissions catalyser l’assistance technique indispensable pour faire face aux pertes et préjudices dans les communautés vulnérables.

Sur l’atténuation,

  1. Nous sommes venus à Bonn dans l’espoir de commencer nos délibérations sur le programme de travail sur l’atténuation afin de faire avancer les travaux pour l’achever d’ici-là COP28. Nous exhortons tout le monde à reconnaître l’urgence et à prendre des mesures immédiates pour réduire les émissions conformément à 1,5 ° C ; à mobiliser un soutien adéquat aux pays en développement, en particulier les PMA, pour mettre en œuvre des objectifs conditionnels sur les NDC.

Sur l’adaptation,

  1. Au sujet des Plans Nationaux d’Adaptation, c’est avec une note de déception que nous avons obtenu une décision procédurale. Nous espérions plus. Les PNA sont des outils indispensables pour une action et un soutien renforcé en matière d’adaptation. Il est essentiel que nous créions un environnement qui favorise un engagement constructif, nous permettant d’aller à l’action concrète.
  2. En ce qui concerne l’objectif mondial sur l’adaptation, nous sommes heureux que les parties aient finalement réussi à trouver une voie à suivre. Le sens du compromis et la souplesse dont ont fait preuve les parties pour parvenir à une conclusion sont grandement appréciés. Nous sommes impatients de maintenir cet esprit de flexibilité alors que nous nous dirigeons vers la COP28. L’adoption réussie d’un cadre global de l’objectif mondial sur l’adaptation est à notre portée. Travaillons ensemble vers ce résultat.

 Concernant le financement climatique,

  1. Après les échanges fructueux que nous avons eus à Bonn, nous attendons des discussions constructives à la COP28 pour conclure le deuxième examen des fonctions du Comité permanent des finances.
  2. Concernant les discussions sur le budget, nous sommes déçus et inquiets de constater que le budget finalement adopté est bien en deçà du montant réel nécessaire pour mener à bien les activités prévues durant cette période clé. Des ressources adéquates doivent être disponibles pour mener à bien les principales activités mandatées.
  3. Des points de vue divergents persistent sur le montage du nouvel objectif quantifié collectif sur le financement climatique. Le Groupe des PMA vous remercie et se réjouit de travailler avec les cochairs et toutes les Parties, de manière responsable et constructive pour faire avancer ce processus durant les prochaines années.
  4. Il est clair que nous devons encore faire preuve davantage d’efforts d’ici la COP28 afin d’être en mesure d’obtenir des résultats justes et ambitieux dont nous avons tant besoin et que nous puissions rentrer chez nous avec espoir pour les générations futures.
  5. Nous vous remercions pour votre attention.

FINAL STATEMENT BY SENEGAL ON BEHALF OF THE LDC GROUP TO THE SBs CLOSING PLENARY SESSION

Presidents, Distinguished Delegates and Colleagues,

  1. Senegal has the privilege to make this statement on behalf of the 46 least developed countries.
  2. Allow me first to associate myself with the statements of the G77 and China, the Alliance of Small Island States and the African Group. Dear Presidents, Thank you for the hard work, dedication and commitment you have shown throughout this event.
  3. We have, over the past two weeks, worked together constructively; we appreciate the Parties’ continued efforts in this regard. We remain, however, very concerned that our discussions are matching the urgency of the climate crisis.
  4. In our countries, we are aware that even the slightest increase in global temperature will intensify the devastation caused by climate crises. The climate crisis is not waiting for us, and it will not be addressed with mere procedural conclusions here in Bonn. Cooperative action and support are urgently needed. There is plenty of work to do before COP28 to avoid us leaving Dubai disappointed.

Allow me to underline, Mr President, some important points for our group:

On the GST,

  1. The Global Stocktake holds great significance for us as it provides an opportunity to evaluate the progress made and guide the course for achieving the 1.5°C temperature target, while also strengthening resilience and mobilizing support. We express our appreciation for the efforts of the High-Level Committee and welcome the convening of the Secretary-General’s Climate Ambition Summit. We look forward to active high-level engagement to maintain momentum to strengthen climate ambition and promote effective implementation.

With regard to loss and damage,

  1. We had the opportunity at the Glasgow Dialogue to discuss how the Loss and Damage Fund and funding arrangements can deliver critical support to our countries, to inform the work of the Transition Committee and move us towards a fully operational fund at COP28.
  2. The loss and damage fund must be equipped to quickly deliver new and additional money – as grants – to our vulnerable communities who are increasingly impacted by extreme weather events and slow onset events as a result of a climate crisis they did not cause.
  3. On the Santiago network, we appreciate the work the Parties have done to select a host. It is regrettable that despite all our efforts under the leadership of the Chairman of the G77 Group and China, we have not been able to reach a consensus. We would like to thank the proponents for their relevant offers. The LDC Group remains committed to having a host selected, an Advisory Board in place and the Santiago Network operational as soon as possible.
  4. We call on all Parties to work together on the draft text so that we can catalyze the much-needed technical assistance to address loss and damage in vulnerable communities.

On mitigation,

  1. We came to Bonn hoping to begin our deliberations on the mitigation work program in order to advance work to complete it by COP28. We urge everyone to recognize the urgency and take immediate action to reduce emissions in line with 1.5°C; to mobilize adequate support for developing countries, in particular LDCs, to implement conditional targets on the NDCs.

On adaptation,

  1. On National Adaptation Plans, it was with a note of disappointment that we got a procedural decision. We expected more. NAPs are vitals tools for action and enhanced support for adaptation. It is essential that we create an environment that fosters constructive engagement, enabling us to take concrete action.
  2. On the global goal on adaptation, we are pleased that parties have finally managed to find a way forward. The sense of compromise and the flexibility shown by the parties in reaching a conclusion are greatly appreciated. We look forward to maintaining this spirit of flexibility as we head into COP28. The successful adoption of an overarching global goal framework on adaptation is within our reach. Let’s work together towards this result.

On climate finance,

  1. After the fruitful exchanges we had in Bonn, we look forward to constructive discussions at COP28 to conclude the second review of the functions of the Standing Committee on Finance.
  2. Regarding the discussions on the budget, we are disappointed and concerned that the budget finally adopted is well below the actual amount needed to carry out the activities planned during this key period. Adequate resources must be available to carry out the main mandated activities.
  3. Divergent views persist on the setting of the new collective quantified target on climate finance. The LDC Group thanks you and looks forward to working with the Co-Chairs and all Parties in a responsible and constructive manner to move this process forward over the next few years.
  1. It is clear that we still need to show more efforts by COP28 in order to be able to achieve the fair and ambitious outcomes that are so urgently needed, and we can return home with hope for our people and generations to come.
  2. We thank you for your attention.

Filed under: , , , , , , , ,

Thank you for your upload