Home » News » LDC Chair Statements » LDC Group statement at joint SBSTA and SBI plenary closing plenary, SB56

LDC Group statement at joint SBSTA and SBI plenary closing plenary, SB56

Date: 16 June 2022

Déclaration de Madame Madeleine Diouf Sarr (République du Sénégal) au nom du groupe des Pays les Moins Avancés pour la plénière de clôture conjointe des 56e sessions du SBI et du SBSTA

Statement by Ms. Madeleine Diouf Sarr, Chair of LDC Group at the Joint SBSTA and SBI plenary

UN Climate Change Conference

16 June  2022

Madame la Présidente de l’organe subsidiaire de mise en œuvre,
Monsieur le Président de l’organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique,
Mesdames et Messieurs les Délégués,
Chers collègues,

Chairs, Executive-Secretary, Distinguished Delegates and Colleagues,

1. Le Sénégal a le privilège de s’exprimer au nom du Groupe des 46 Pays les Moins Avancés. En tant que Groupe le moins responsable de la crise climatique, mais souffrant le plus de ses impacts, nous nous sommes rendus à Bonn avec de grandes attentes. Nous avons besoin d’engagements ambitieux, qui garantissent la survie du milliard de citoyens des PMA, aujourd’hui et à l’avenir.

I have the honour to make this statement on behalf of the 46 Least Developed Countries. As the Group least responsible for the climate crisis, but suffering the most from its impacts, we came to Bonn with high expectations. We need strong commitments that ensure the survival of the billion people living in the LDCs, now and in the future.

2. Nous apprécions les informations scientifiques inestimables qui nous ont été fournies par différentes organisations, notamment par le GIEC dans le cadre de différents processus, tels que le dialogue sur la recherche, le rapport périodique et le Bilan Mondial. Les événements spéciaux du GIEC ont été extrêmement utiles pour nous rappeler qu’une action climatique ambitieuse et urgente est nécessaire pour mettre le monde sur la voie de la limitation du réchauffement à 1,5°C. D’énormes écarts d’émissions subsistent et doivent être comblés au cours de cette décennie critique. Nous demandons une fois de plus aux Parties de s’engager à réduire davantage leurs émissions dans leurs CDN, en tenant compte de la part équitable de chaque pays dans l’effort mondial et de l’ambition la plus élevée possible.

We very much appreciate the invaluable scientific information provided to us by different organizations, especially the IPCC under different processes such as the Research Dialogue, Periodic Review and the GST. The IPCC special events were extremely useful in reminding us that ambitious, urgent climate action is needed to put the world on the track to limiting warming to 1.5°C. Huge emissions gaps remain which must be closed this critical decade. We once again request parties commit to deeper emissions reductions in their NDCs, that reflect each country’s fair share of the global effort, and highest possible ambition.

3. En ce qui concerne l’adaptation, nous apprécions l’engagement constructif des Parties sur ce thème pour les questions relatives aux pays les moins avancés et au programme de travail de Nairobi. Bien qu’il y ait des progrès dans la lutte contre le changement climatique, les progrès des PMA restent limités par rapport au reste des pays en développement.

  • Seuls 18 des 46 PMA ont soumis des Contributions Déterminées au Niveau national mises à jour;
  • Seuls 8 des 46 PMA ont soumis des communications sur l’adaptation;
  • Seuls 14 des 46 PMA ont soumis des Plans Nationaux d’Adaptation;

On adaptation, we appreciate the constructive engagement of Parties on this item on matters relating to the least developed countries and Nairobi Work Program. While there is some progress in addressing climate change, progress by the least developed countries remains limited compared to the rest of the developing countries;

  • Only 18 of the 46 LDCs submitted the updated NDCs;
  • Only 8 of the 46 LDCs have submitted an adaptation communication;
  • On 14 of the 46 LDCs have submitted a NAP;

4. Ceci sans compter les complexités inhérentes à tous ces points, qui ajoutent aux défis incalculables auxquels sont confrontés les PMA pour progresser. Nous sommes donc profondément déçus que le point de l’ordre du jour relatif aux Plans Nationaux d’Adaptation ait dû être à nouveau repoussé à la prochaine réunion des organes subsidiaires lors de la COP27. Le processus de formulation et de mise en œuvre des Plans Nationaux d’Adaptation est essentiel pour les PMA. Les PMA ont fait preuve d’une grande flexibilité et de compromis, dans un esprit de conciliation avec les autres, mais nos partenaires n’ont pas fait de même.

This is not to mention the complexities in all these, that add to unmeasurable challenges for the LDCs to make progress. We are, therefore, deeply disappointed that the National Adaptation Plan agenda item had to be pushed again to the next subsidiary bodies meeting  at COP27. The process to formulate and implement National Adaptation Plans is critical to the LDCs. The LDCs exercised high flexibility, compromise, in the spirit to accommodate others but our partners did not do the same.

5. En ce qui concerne l’Objectif Global d’Adaptation, nous sommes satisfaits du résultat qui reflète un équilibre et alimentera les prochains ateliers dans le cadre du programme de travail de Glasgow Sharm El Sheikh.

On the Global Goal for Adaptation, we are pleased with the outcome that reflects a balance and informs the upcoming and subsequent workshops under the Glasgow Sharm El Sheikh work programme.

6. En ce qui concerne les pertes et préjudices, nous avons constaté et apprécié l’effort des Parties pour s’asseoir autour de la table et discuter de ces questions difficiles. Mais nous constatons également que nous ne sommes pas allés aussi loin que nous l’espérions. Car les Pays les Moins Avancés continuent d’être confrontés à d’énormes impacts liés au changement climatique, tant hier qu’aujourd’hui, et pas seulement dans cinq ans ou d’ici la fin de la décennie.

On loss and damage, we saw commitment to sit together and talk about difficult issues, and we appreciate that. But we also recognise that we did not get as far as we hoped. Because LDCs continue to face huge climate change impacts, today, and yesterday, not just in five years or at the end of the decade.

7. Au cours de l’année écoulée, nous avons vu le cyclone Batsirai faire des ravages à Madagascar, des fortes pluies et des inondations au Sud-Soudan, le cyclone tropical Seroja au Timor-Leste. Ces dernières années, nous avons constaté l’impact de l’élévation du niveau de la mer sur l’agriculture et l’approvisionnement en eau au Bangladesh, la menace imminente des crues des lacs glaciaires sur les communautés en aval dans l’Hindu Kush Himalaya, les graves sécheresses qui affectent la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes dans les pays les moins développés du monde. Cependant, nous ne disposons que d’une capacité financière limitée pour faire face aux pertes et aux préjudices qui en résultent.

In the past year we have heard of Cyclone Batsirai that struck Madagascar, heavy rainfall and flooding in South Sudan, tropical cyclone Seroja in Timor-Leste. Over the past years, we have heard of impacts on agriculture and water supplies from sea level rise in Bangladesh, the impending threat of glacial lake outburst floods on downstream communities in the Hindu Kush Himalayas, the severe droughts affecting the lives and livelihoods of millions of people in least developed countries around the globe. However, we have limited financial capacity to address the loss and damage that results.

 8. Nous n’avons pas cinq ans pour discuter du financement nécessaire pour faire face aux pertes et préjudices. Nous devons parler dès maintenant de financement pour l’assistance technique, et d’un mécanisme de financement des pertes et préjudices subis dans nos communautés.

We don’t have five years to talk about loss and damage finance. We have to talk about finance now: finance for technical assistance, and a finance facility for addressing loss and damage in our communities.

9. Nous attendons de nos partenaires qu’ils arrivent à Sharm El-Sheikh prêts à faire davantage de progrès. Nous escomptons que le Réseau de Santiago sera pleinement opérationnel et qu’il sera en mesure de fournir l’assistance technique dont les pays en développement ont besoin dès maintenant. Et nous escomptons entamer des discussions difficiles sur un mécanisme de financement des pertes et dommages. Le changement climatique ne s’arrête pour personne – il continue de dévaster nos économies, nos écosystèmes, nos moyens de subsistance, nos cultures et notre patrimoine.

We expect our partners to come to Sharm El-Sheikh ready to make more progress. We expect to have a fully operationalised Santiago Network that is adequate to provide the technical assistance that developing countries need now. And we expect to start difficult discussions on a loss and damage finance facility. The changing climate stops for no one – it continues to devastate our economies, our ecosystems, our livelihoods, our cultures and heritage.

10. En ce qui concerne le financement climatique, les discussions se sont déroulées sans heurts, mais aussi sans évolution notable. Nous espérons que les Parties pourront réaliser des progrès plus significatifs lors des prochaines sessions. Nous réitérons l’importance d’assurer un accès rapide à un soutien adéquat du FEM pour la mise en œuvre de nos dispositions nationales en matière de transparence et la remise en temps voulu de nos rapports nationaux.

On climate finance, discussions went smoothly, but without significant developments. We expect that Parties can deliver meaningful progress in the next sessions. We reiterate the importance of securing quick access to adequate support from the GEF for the implementation of our domestic transparency arrangements and timely delivery of our national reports.

11. En poursuivant la mise en œuvre du quatrième examen du Fonds pour l’adaptation, les Parties devraient s’engager dans des délibérations plus substantielles pour renforcer le fonctionnement du Fonds dans le contexte de la mise en œuvre de l’Accord de Paris, et pour combler les lacunes du financement lié à l’adaptation au climat. En ce qui concerne le budget du Secrétariat, nous soulignons l’importance de la réduction des contributions non acquittées pour assurer une exécution adéquate des activités.

Continuing the implementation of the fourth review of the Adaptation Fund, Parties should engage in more substantial deliberations for strengthening the operation of the Fund in the context of the implementation of the Paris Agreement, and the significant gap in adaptation finance. On the Secretariat budget, we stress the relevance that reducing outstanding contributions have for adequate implementation of activities.

12. En ce qui concerne la transparence, le groupe des PMA salue les progrès réalisés pour inclure les informations communiquées sur l’impact et l’adaptation au changement climatique – y compris les pertes et préjudices – dans le périmètre du processus d’examen. Il s’agit d’un sujet crucial pour le Groupe et nous attendons avec intérêt de le finaliser à Sharm el-Sheikh.

On transparency, the LDC Group welcomes the progress made to include information reported on climate change impact and adaptation – including loss and damage- under the scope of the review process. This is a critical issue for the Group and we look forward to finalizing it in Sharm el-Sheikh.

13. Nous tenons à souligner que la mise en œuvre du Cadre de transparence renforcé nécessite de consolider et d’étendre les systèmes et les capacités au niveau national. Pour les PMA, cela ne sera pas possible sans un soutien significatif et à long terme. Nous devons travailler ensemble pour faire en sorte que la COP27 fournisse également un appui financier et technique adéquat et prévisible pour le rapportage et le renforcement des capacités.

We want to emphasize that implementing the Enhanced Transparency Framework requires strengthening and expanding national systems and capacities. For LDCs, this will not be possible without substantive and long-term support. We must work together to ensure that COP27 also delivers on the provision of adequate and predictable financial and technical support for reporting and capacity-building.

14. Concernant l’Article 6, nous constatons qu’il y a eu du progrès sur toutes les questions, y compris sur le renforcement des capacités pour que les Parties, en particulier les PMA et les PEID en raison de nos spécificités, participent aux instruments de l’Article 6. À cet égard, nous réitérons l’urgence du programme de renforcement des capacités, que le Secrétariat  doit mettre en œuvre conformément à la décision de Glasgow. Quant au format de ce programme de renforcement des capacités, nous souhaitons que les programmes de formation soient conçus et mis en œuvre au niveau régional, en association avec les universités, les centres de recherche et les organisations locales. Cela nous permettra de s’assurer que les approches soient conformes aux circonstances et aux expériences régionales, et qu’elles s’appuient sur les ressources locales déjà existantes.

On Article 6, We acknowledge that there was progress across all issues, including on the need to further develop capacity-building for parties to participate in article 6 instruments, particularly LDCs and SIDS due to our special circumstances. In this regard, we reiterate the urgency of the capacity-building programme that is to be implemented by the Secretariat in accordance with the decision in Glasgow. In terms of the format of this capacity building programme, we believe training programmes should be designed and implemented at a regional level, using universities, research centers and local organizations, to ensure that approaches are consistent with regional circumstances and experiences, and build on local existing resources.

15. Nous exhortons le Secrétariat à accélérer les consultations sur cette question et à fournir un plan d’action détaillé pour la mise en œuvre de ces programmes de renforcement des capacités. Nous soulignons également l’importance de rationaliser le processus, et de concrétiser les liens au sein et au-delà de l’Article 6, y compris avec le cadre du système de transparence; et entre toutes les questions, en considérant les activités de rapportage et d’examen, et les infrastructures nécessaires.

We urge the Secretariat to expedite consultations on this matter and provide a clear roadmap on the work ahead in the implementation of such capacity building programmes. We also stress the importance of streamlining the process and implementing the interlinkages within and beyond article 6, including with the transparency framework; and looking across all issues, including on reporting, review and infrastructure.

16. Nous approuvons du travail intersessionel en vue de la COP27, son modèle hybride et emploi du temps cohérent, et nous encourageons l’achèvement de ce travail conformément au mandat donné par le CMA, de sorte que l’Article 6 soit pleinement opérationnel l’année prochaine.

We welcome the intersessional work with a hybrid approach and clear timeframe without overlaps, and encourage completion of this work as per the mandate given by the CMA, so that we can have article 6 fully operationalized next year.

17. En ce qui concerne le renforcement des capacités, les PMA se félicitent de l’organisation réussie de la 6ème réunion du PCCB et de la 11ème réunion du Forum de Durban sur le renforcement des capacités avec pour thème ” le renforcement des capacités pour intégrer la mise en œuvre des Contributions Déterminées au Niveau national dans les plans nationaux de redressement durable “. Nous estimons que les résultats de ces réunions contribueront de manière significative à la réussite de l’examen de la mise en œuvre du Cadre de Renforcement des Capacités dans les pays en développement établi par la décision 2/CP.7 et sur le travail de renforcement des capacités des organes institués  conformément à la Convention et son Protocole de Kyoto lors de la COP27.

On Capacity BuildingThe LDCs welcomes the successful hosting of the 6th meeting of the PCCB and the 11th meeting of the Durban Forum on Capacity-building with the theme on “Capacity-building for integrating NDC implementation into national sustainable recovery plans. We believe that the outcomes from these meetings will contribute significantly to the successful review of the implementation of the framework for capacity-building in developing countries established under decision 2/CP.7 and on the capacity-building work of bodies established under the Convention and its Kyoto Protocol at COP 27.

18. Concernant l’Agriculture, les PMA saluent le travail accompli à Bonn, où les Parties ont finalisé le rapport de l’atelier sur la Nouvelle-Zélande. Les PMA exhortent les Parties à s’engager pleinement sur la note informelle préparée par les Co-facilitateurs et reporté à la SB57 sur mécanisme de rapport à la COP et les travaux conjoints de Koronivia sur l’agriculture (KJWA). Nous invitons le Parties à parvenir à un accord sur la version préliminaire de la décision, dont l’examen et adoption sont reportés à la COP27 à Charm El Cheikh

On Agriculture, The LDCs welcome with appreciation the work done here, where Parties finalized the outstanding workshop report on New Zealand. The LDCs urge Parties to fully engage on the informal note prepared by the Co-facilitators on the report back to COP and the future of Koronivia joint work on agriculture (KJWA) that was compiled and carried forward to SB57 and to agree on the draft text decision for consideration and adoption at COP27 in Sharm El Sheikh.

19. Les PMA souhaitent souligner l’urgence d’intensifier les interventions et le soutien, notamment en matière de financement, de développement et de transfert de technologies, et de renforcement des capacités, afin d’améliorer les capacités d’adaptation, de fortifier la résilience et de réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs et d’autres groupes, en particulier les femmes et les jeunes, face au changement climatique. Pour combler les lacunes et les besoins dans le cadre de la KJWA, il est nécessaire d’institutionnaliser la mise en œuvre des résultats de la KJWA et d’autres questions antérieures et futures, comme envisagé dans la décision 4/CP.23, paragraphe 2(a), en créant le Comité de Koronivia/programme de travail sur l’agriculture pour renforcer les efforts dans le secteur de l’agriculture par le biais de mesures nationales et de la coopération internationale.

The LDCs wishes to emphasizes on the urgency of scaling up action and support, including finance, technology development and transfer, and capacity-building, to enhance adaptive capacity, strengthen resilience and reduce the vulnerability of small-scale farmers and other groups, especially women and youth, to climate change.  To address gaps and needs under KJWA, there is a need to institutionalize the implementation of the outcomes of the KJWA and other previous and future topics as envisaged under decision 4/CP.23 paragraph 2(a), by establishing the Koronivia Committee/work programme on agriculture to enhance action in the agriculture sector through domestic action and international cooperation

20. En ce qui concerne le Genre, l’Organe Subsidiaire de Mise en Oeuvre (SBI) a lancé l’examen intermédiaire des progrès de la mise en œuvre des activités prévues par le plan d’action sur le genre dans le cadre du programme de travail renforcé de Lima sur le genre. Pourtant, il n’y a pas eu d’accord sur le texte à soumettre à la COP 27, mais il a été convenu de poursuivre l’examen de la révision du Plan d’Action sur le Genre lors de la cinquante-septième session (novembre 2022) en considérant les notes informelles préparées par les co-facilitateurs sur cette question.

On gender, the Subsidiary Body for Implementation (SBI) initiated the intermediate review of the progress of implementation of the activities contained in the gender action plan of the enhanced Lima work programme on gender. However there was no agreed on text to be submitted to the COP 27  but  it was agreed to continue with the consideration  of the review of the Gender Action plan at the  fifty-seventh session (November 2022) taking note of the informal notes prepared by the co-facilitators for this agenda item that the parties submitted but could not agree on one single text.

21. Pour conclure, permettez-moi de réitérer la nécessité d’intensifier de toute urgence les actions et les mesures de soutien pour faire face à la crise à laquelle nous sommes confrontés. Alors que ces négociations avancent à un rythme donné, la crise climatique s’aggrave à un tout autre rythme. Les engagements existants doivent être concrétisés, et les ambitions en matière d’atténuation, d’adaptation et de financement climatique doivent refléter l’ampleur de l’urgence à laquelle nous sommes confrontés.

In closing, let me reiterate the need for urgently scaled up action and support to address this crisis we face. While these negotiations move forward at one pace, the climate crisis worsens at another. Existing commitments must be delivered on, and ambition of mitigation, adaptation, and climate finance must reflect the scale of the emergency we face.

Je vous remercie.

Thank you

Filed under: , , , , , , , , , , , ,

Thank you for your upload